Accueil > espaces naturels > Le récif calédonien fête les deux ans de son inscription au patrimoine mondial (...)

Magazine d’informations sur la nature, blog environnement, photographie animalière, vie sauvage, écologie et relations entre l’homme et la terre. Depuis 2001...

21 juillet 2010, par Olivier Soury

Nouvelle-Calédonie

Le récif calédonien fête les deux ans de son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco

En juillet 2008, le site naturel des lagons et récifs de Nouvelle-Calédonie a été distingué par le Comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO réuni à Québec (Canada).

Le récif néo-calédonien représente la seconde plus grande barrière au monde après celle de l’Australie. De la zone totale étendue sur plus de 23 400 km2, quelques 15 000 km2 répartis en six sites sont aujourd’hui labellisés au Patrimoine Mondial de l’Humanité.
 
Les récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie ont été reconnus par la communauté scientifique internationale comme possédant des caractères d’une valeur universelle exceptionnelle, à savoir :
 
le deuxième plus vaste ensemble récifal au monde et la présence de l’une des rares « doubles barrières récifales » ;
une très grande diversité de formations coralliennes  ;
• l’existence de sites de nidification majeurs pour les tortues marines et pour la tortue « verte » (Chelonia mydas) en particulier ;
• l’existence de zones de reproduction pour des espèces emblématiques et/ou menacées (dugongs, baleines à bosse, oiseaux marins) ;
• La présence de nombreux mollusques endémiques, d’habitats marins critiques (mangrove, herbier), ainsi que d’un grand nombre d’espèces de faune et de flore marines.
 
La biodiversité marine de l’archipel est exceptionnelle avec 9372 espèces identifiées. Nous sommes dans un véritable sanctuaire…
1,57 millions d’hectares, c’est la superficie du lagon calédonien inscrite au Patrimoine Mondial, entourée de 1,3 Millions d’hectares de zone tampon.
 

Le travail ne fait que commencer car l’UNESCO impose, pour maintenir ce fameux label, certaines conditions. La plus importante vise à élaborer des plans de gestion des sites classés en impliquant les collectivités locales et les populations. L’objectif est simple : faire en sorte que tous les acteurs (politiques et populations) ainsi que les opérateurs touristiques et économiques s’approprient cette précieuse biodiversité à travers des comités de gestion participative. La démarche nécessaire d’adaptation aux spécificités culturelles océaniennes prendra du temps.

Fin 2010 un membre de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) viendra s’assurer de l’avancée des mesures prises pour la préservation du bien.
 
Cet anniversaire permet d’impulser la création des premiers comités de gestion locale de la zone du Grand Lagon Sud, en l’occurrence ceux de l’île Ouen et de Goro.
Une fois ces entités créées, des plans de gestion à l’image de celui de la zone côtière Ouest seront élaborés.
 
Parmi les 167 sites naturels inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité notre lagon est aujourd’hui le premier site naturel de l’Outre-mer français, le second site naturel français et le cinquième site mondial pour sa biodiversité marine, ses récifs coralliens et ses mangroves.
 
 
 
 Texte d’après Pierre Larue
Photos © Pierre Larue, sauf mention contraire.

Partager


des images à voir...

Répondre à cet article

en bref ::
10 millions de "j’aime" pour un monde meilleur
Pour un monde SANS MONSANTO. https://www.facebook.com/events/356915141094492/?notif_t=plan_user_invited (...)
Riem-asso : rejoignez notre réseau.
Dans le cadre du RIEM - Réseau International des éco-explorateurs de la mer- , nous avons besoin de navires (...)
"Le cuir Tanne la forêt"
Pointe vers un article de "l’Envol Vert", groupe actif et sincère pour la préservation de l’environnement.
Salon Bois Energie et Biogaz Europe 2013
20-22 mars 2013, Nantes, 2013 S’ANNONCE TRÈS PROMETTEUR ! Pour la première fois, le Salon Bois Energie et Biogaz (...)
Nouvelle espèce de lézard découverte à Madagascar
Une nouvelle espèce de lézard fouisseur, nommé "Moby Dick" pour sa ressemblance avec un cétacé, a été découverte à (...)
 à lire aussi :: Dernier ajout : 19 novembre.
10 constructions animales impressionnantes
Les animaux, comme les oiseaux et certains insectes ont la particularité de construire des habitations complexes ou (...)
Sea Shepherd, section lilloise
Petite et belle rencontre ce matin avec l’équipe de la section lilloise de Sea Shepherd, la bien connue organisation (...)
Pétition "Sauvegarde de la pointe de Maregau"
Signez la pétition ici https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_Laurent_Cayrel_Prefet_du_Var_Sauvegarder_la_Pointe_
Les scinques à langue bleue : Tiliqua scincoides, Tiliqua gigas et Tiliqua (...)
Présentation (Lulu.com) Ce livre électronique traite de la biologie, l’écologie et l’élevage en captivité des trois (...)
Lézards, crocodiles et tortues d’Afrique occidentale et du Sahara
La 4ème de couverture Cet ouvrage présente pour la première fois l’ensemble des espèces de lézards, crocodiles et (...)
humaterra aime radiomeuh, la radio du reblochon!

accueil | Plan du site | La chronique de | dossiers et reportages | monde | photographie | faune du monde | espaces naturels | portraits | escapades | médias nature | publi-communiqués | ..::annuaire::.. |
déploiement SPIP Soury Olivier Arras
Add to Google Reader or Homepage http://www.wikio.fr Olivier Soury sur Carbonmade
soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla

Magazine d’informations sur la nature, blog environnement, photographie animalière, vie sauvage, écologie et relations entre l’homme et la terre. Depuis 2001...